Consentement à ePrivacy et au RGPD par Cookie Consent

26 mars 2021 : le PunchOut dans l’industrie du WebToPrint : faut-il en avoir peur ? Faut-il le promouvoir ?

Deux boxeuses

Tout d’abord, qu’est-ce que le « PunchOut » ?

C’est un procédé d'échange de données informatiques, assez standardisé, qui permet aux acheteurs des grands comptes d'accéder depuis leur application d’achat au catalogue des produits ou des services de leurs fournisseurs.

Imaginons un grossiste, un distributeur ou un industriel français, belge, suisse ou québécois ; appelons-le « la société acheteuse » ; imaginons que ses sous-traitants et prestataires de service soient en Chine (au hasard), en Amérique du Sud et... en France, en Belgique, en Suisse ou au Québec ; appelons-les « les fournisseurs » - vous faites peut-être partie du lot. On peut imaginer toutes les bonnes raisons qui poussent chaque jour la société acheteuse à standardiser ses méthodes d’achats :

  • meilleur contrôle des fournisseurs
  • plus grande maîtrise des coûts
  • processus d’approbation interne
  • traitement automatisé des factures, etc.
  • interface utilisateur globalement uniformisée d’un fournisseur à l’autre

Lorsque vous avez travaillé des années pour la société acheteuse, la nécessité de mettre en oeuvre en urgence une fonctionnalité PunchOut peut être déstabilisante :

  • vais-je être mis sur la touche par mon client si je ne sais pas répondre positivement à sa demande ?
  • ma solution de prise de commandes sait-elle faire du PunchOut ?
  • vais-je devoir changer de solution de prise de commandes « pour si peu » ?
  • quel coût la mise en œuvre du PunchOut va-t-elle représenter pour moi ?
  • vais-je pouvoir reporter tout ou partie de ce coût sur mon client ?

En tant que prestataire du monde de la communication graphique, cette fameuse "solution de prise de commandes", c'est votre plateforme d'impression en ligne, votre "WebToPrint", comme on dit (sauf au Québec).

Des caddies

Des questions ? Des réponses !

Si vous ne savez pas répondre positivement à la demande, il est clair que cela risque rapidement de vous être reproché. Pas forcément par vos contacts habituels, d’ailleurs, car ils apprécient certainement votre solution de prise de commandes actuelle. Mais plutôt par la Direction des Achats de votre client, ou par la DSI, dont l’intérêt est de faire rentrer tous les fournisseurs dans un moule commun. Si le fournisseur de pneus et le fournisseur de bananes l’ont fait, pourquoi faire une exception pour le prestataire de communication graphique ?? Et s’il s’agit d’un appel d’offres, où la fonctionnalité est exigée, l’histoire peut tout de suite s’arrêter là pour vous.

Maintenant, à vous de voir si votre solution de prise de commandes existante permet le PunchOut. Peut-être est-ce simplement une option que vous n’aviez pas activée ? Auquel cas, votre équipe informatique sera de bon conseil. Ou peut-être est-ce une option que vous n’aviez pas achetée ? L’éditeur de la solution va se faire un plaisir de vous la vendre. Ou peut-être votre solution est-elle assez « agile » pour permettre à une équipe de développement informatique d’y ajouter une intégration PunchOut ? Dans tous les cas, il faudra sûrement budgéter un minimum de ressources humaines et/ou de logiciels.

Si votre solution de prise de commande existante ne répondait à aucun des critères présentés ci-dessus, certainement va-t-il falloir en trouver une autre. Ce qui va prendre du temps (étude de marché, sélection, achat, configuration, mise en œuvre) mais va aussi vous mettre dans une situation rarement confortable, où le client X va continuer d'utiliser votre ancienne plateforme de WebToPrint non-PunchOut, alors que le client Y va utiliser la nouvelle, pour bénéficier du PunchOut. Sans parler des coûts supplémentaires pour vous : deux licences ou deux abonnements, deux contrats d’entretien, deux processus, etc. Ou alors vous migrez tous vos clients existants sur la nouvelle plateforme : on en reparlera lorsque ce sera fini !

Quelques bons billets de 50 euros

Et ça va encore me coûter combien, tout ça ??

Si l’on en revient à votre solution de prise de commande actuelle, nous avons vu qu’il y avait 3 alternatives : activer l’option PunchOut, acheter l’option PunchOut ou la développer.

Dans le premier cas, un peu de ressources humaines devrait suffire.

Dans le deuxième cas, il va falloir budgéter l’achat ou l’activation de la fonctionnalité et penser à renouveler son abonnement ou son contrat d’entretien. De la ressource humaine peut aussi être nécessaire, afin de paramétrer l’option.

Dans le troisième cas (le développement), non seulement va-t-il falloir budgéter de la ressource humaine, mais aussi se préparer à affronter d’éventuelles incertitudes (va-t-on y arriver? Combien de temps cela va-t-il mettre ?) ; le délai de mise à disposition du service pour votre client est à prendre en compte : il s’agira de le rendre le moins sensible possible - et en cas d’appel d’offres, le client aura certainement exigé des dates, qu’il vous conviendra de respecter.

Quant au fait de reporter tout ou partie du coût de mise en œuvre du PunchOut sur le client, c’est effectivement bien tentant. Mais si le client travaillait déjà avec vous, considérant qu’il cherche à maîtriser ses propres coûts en fonctionnant avec vous en mode « PunchOut », il va être difficile de lui expliquer que ce sera plus cher. Et si c’est un nouveau client, appel d’offre ou pas, la concurrence n’est pas loin – peut-être ne faut-il pas trop forcer sur les prix.

Fidélité

En cherchant bien...

Alors... ce PunchOut... uniquement des désavantages pour vous ? Certainement pas !

Quel fournisseur ou quel prestataire ne rêverait pas de savoir ses produits directement accessibles depuis le portail d’achat de ses clients ? Facilité d’utilisation rime avec fidélisation.

De plus, si vous savez faire du PunchOut, vos concurrents habituels ne sont pas forcément au même niveau : avec un tel défaut, ils risquent fort d’être virés de la consultation dès le premier tri.

Enfin, qui dit « PunchOut » dit aussi « automatisation de processus », avec élimination des erreurs manuelles, facturation plus rigoureuse et pas de retard de paiement (tout du moins, pas dû à cette raison).

Et maintenant, rêvons un peu : s'il existait une solution de WebToPrint d'avant-garde, robuste, paramétrable, évolutive, ergonomique et capable de faire du PunchOut ? (tant qu'à faire...)

Contactez-nous pour échanger sur le sujet et en savoir plus sur les fonctionnalités de PunchOut disponibles sur la plateforme d'impression en ligne StoreFlow de XMPie.

Retour au blog Contact