19 septembre 2022 : XMPie StoreFlow : quand le WebToPrint adopte les réseaux sociaux

Illustration de WebToPrint XMPie

XMPie : un acteur d'expérience

XMPie n'est pas un perdreau de l'année en matière de WebToPrint : la société, fondée en l'an 2000 et d'abord focalisée sur les moteurs de composition pour l'impression ainsi que sur les campagnes de communication omnicanale, a débarqué en force sur le marché du WebToPrint dès 2006, avec sa célèbre solution StoreFlow.

Au fur et à mesure des années, les nouvelles fonctionnalités se sont succédé : magasins B2B ou B2C ; produits personnalisables ou non personnalisables ; devisage en ligne ; épreuvage en ligne ; gestion des approbations ; et surtout : une extraordinaire capacité à savoir s'intégrer avec le monde extérieur (ERP, e-Procurement, facturation, paiement en ligne, etc.) Tout pour faire de cette solution l'un des portails eCommerce préférés de l'industrie graphique !

Mais au-delà de la communication via l'imprimé, l'éditeur reste fidèle à son idée d'origine ("XM" dans "XMPie" signifie "Cross-Media" dans la langue de Shakespeare, donc : "omnicanal" dans la langue de Molière) et a ainsi ajouté dans sa solution StoreFlow d'abord la possibilité de communiquer via des campagnes d'emails (2009) puis via des campagnes de communication omnicanale (2017).

XMPie n'a pas travaillé dans ce sens par pur snobisme technologique : dès 2014, des études montraient qu'à l'horizon de peu d'années, les annonceurs dépenseraient plus de la moitié de leur budget de marketing dans le digital - XMPie se devait donc d'accompagner ses clients vers cette transition : à défaut, un spécialiste de la communication purement imprimée serait contraint de centrer son activité sur un volume d'affaire et une rentabilité peut-être plus réduits.

Quelques réseaux sociaux... et autres

Les réseaux sociaux

Les moins de vingt doivent croire que les réseaux sociaux ont toujours existé : Linkedin ? Né en 2002. Facebook ? Né en 2004. Twitter ? Né en 2006. Instagram ? Né en 2010. Et d'autres, bien sûr.

Chacun a son public cible : plutôt professionnel ou plutôt grand public. Plutôt image ou plutôt texte. Plutôt instantané et j'oublie vite (voire : je supprime vite) ; ou plutôt : je prends le temps, pour la postérité. Mais au final, ces médias modernes et très fréquentés, même - et surtout - par les utilisateurs mobiles, sont des outils de choix pour les marketeurs, toujours à la recherche de nouveaux canaux pour diffuser leurs belles histoires.

Enfant soufflant sur une fleur de pissenlit

Le WebToPrint et les réseaux sociaux, est-ce antagoniste ?

Maintenant, en tant que fournisseur de services dans l'industrie graphique, comment réagir si un client vous consultait sur la faisabilité d'associer facilement de la communication sur réseau social à de la communication imprimée ? Ou l'inverse ?

La solution de facilité consisterait à dire (ou à penser) "ce n'est pas fait pour moi : que d'autres s'en occupent ". Inutile de dire que c'est une position difficilement défendable, car "l'autre" ( = certainement un fournisseur de services dans l'industrie digitale) répondra "oui " avec plaisir ; il aura dès lors peu de mal à prendre en charge la partie "réseaux sociaux" - qui est son cœur de métier ; et n'aura pas trop de mal à sous-traiter les impressions à... n'importe qui (mais pas forcément à vous).

Mais il existe pour vous une option plus audacieuse : dire "oui " au client et greffer à votre solution de WebToPrint favorite une fonctionnalité permettant à l'utilisateur de poster ses documents personnalisés sur les réseaux sociaux. Maintenant, sait-elle le faire ? Pas certain...

Vous l'avez compris : en 2022, ce tour de force est possible avec StoreFlow, la solution de WebToPrint de XMPie ; à l'heure où nous publions ce fil, Linkedin, Facebook et Instagram sont disponibles : grâce à ces intégrations, quel que soit leur métier (gérant d'une franchise, chargé de clientèle ou responsable Marketing, ...), vos clients finaux peuvent poster sur les réseaux sociaux aussi facilement qu'ils commandaient (et commandent toujours ! ) de la communication imprimée. Leurs communications sur les réseaux restent qualitatives, personnalisées et pertinentes, car elles sont générées par le même moteur de composition que celui utilisé pour leurs imprimés !

Alors... à qui le tour ?

Parlons-en ! Retour au blog

Articles associés